Association Française du Télétravail et des Téléactivités
Vous êtes ici : Accueil » Actualités » Plan Numérique 2020, Télétravail et Télécentre : quelles propositions (...)

Plan Numérique 2020, Télétravail et Télécentre : quelles propositions ?

D 27 juillet 2011     H 13:51     A webmaster     C 0 messages


Eric BESSON lance le Plan Numérique 2020, Télétravail et Télécentre : quelles propositions ?

Après le plan numérique 2012, voici le plan numérique 2020, avec depuis plus de 10 ans les mêmes questions comme l’expose le préambule :

« Le développement du télétravail, sans être marginal, ne s’est toutefois pas encore suffisamment développé. Une fois les difficultés pratiques et organisationnelles surmontées, la solution n’apporte pas d’économie significative, mais donne satisfaction à l’employeur comme au salarié. ».

Ce qui est faux ! Il ne nous apparaît pas opportun de commencer par des contre-vérités. L’ensemble des études sur le sujet démontre les gains qui sont dus
- à la diminution des coûts des transports domicile-travail pour les salariés et les agents,
- à la diminution du nombre de jours d’arrêt maladies grâce au meilleur équilibre de vie des personnes et à la diminution du stress,
- à l’augmentation de la productivité au sein des entreprises de l’ordre de 20%,
- à la diminution relative des coûts des locaux pour l’employeur (Air France – Renault – HP),
- à la réduction des coûts relatifs aux réunions de travail grâce à la visiophonie,
- à la diminution des émissions de CO2,
- à la revitalisation des espaces ruraux,
- et à un meilleur aménagement du territoire, etc, .

Mais ne polémiquons pas, quelles sont les deux questions posées par le plan numérique 2020 ?

- Comment peut-on accélérer le développement du télétravail au cours de la prochaine décennie, tant pour les grandes entreprises, les PME, que pour l’Etat ?
- Alors que le télétravail se déroule aujourd’hui principalement à domicile, quel avenir et quelles modalités voyez-vous pour les télécentres ?

Une nouvelle fois, nous allons faire des propositions, car il faut 100 fois sur le métier remettre son ouvrage.

La première proposition est celle que nous avons énoncée dans notre intervention précédente relative au droit du travail : Toute personne travaillant avec les outils TIC en dehors des locaux de l’employeur se trouve de fait en télétravail et qu’en conséquence l’ANI du 19 juillet 2005 doit s’appliquer.

C’est la seule manière de faire « comprendre aux cadres, aux dirigeants et à leurs salariés », que le télétravail est une nouvelle forme d’organisation du travail qui se développe au sein des organisations. Comme Monsieur Jourdain faisait de la prose sans le savoir,le télétravail peut concerner un nombre beaucoup plus important de collaborateurs que les seuls cadres qui font du télétravail gris.

Quant à la deuxième question portant sur l’avenir des télécentres, nous commencerons à en débattre à Ruralitic à Aurillac les 31 Août et 1er septembre 2011.

Si vous souhaitez avec l’AFTT participer aux réponses, écrivez nous à l’adresse suivante : plannumerique2020@aftt.asso.fr et/ou rendez-vous à Ruralitic.

Philippe PLANTEROSE
/
Président de l’AFTT

Ref : http://www.economie.gouv.fr/files/consultation-en-preparation-du-plan-france-numerique-2020-.pdf