Association Française du Télétravail et des Téléactivités
Vous êtes ici : Accueil » Le télétravail salarié entreprises et salariés » Travail à domicile permanent et alterné » Les différentes modalités ou formes de travail à domicile

Les différentes modalités ou formes de travail à domicile

D 30 avril 2005     H 11:46     A webmaster     C 0 messages


Le travail à domicile alterné

Dans ce contexte, la personne exerce son activité à domicile durant la totalité d’une plage de travail (journée ou demie journée) ordinairement effectuée au bureau.. Il ne s’agit pas de combler de la meilleure façon un laps de temps " interstitiel " ou de rattraper une urgence en dehors des horaires, mais de transférer à domicile l’intégralité des activités d’une journée ou d’une demie journée de travail.

Les motivations associées à ce mode d’organisation sont diverses, mais elles prennent souvent en compte l’économie de temps effectuée sur les trajets, le souci d’efficacité du travail dans un environnement plus calme que celui du bureau et la volonté de trouver un meilleur équilibre en vie professionnelle et vie personnelle.

Le travail à domicile permanent

Alors que dans le cas du travail alterné, le salarié ne travaille à son domicile qu’une partie négociée de la semaine, le contexte du travail à domicile permanent suppose au contraire qu’il exerce la majorité voire la totalité de son temps de travail à son domicile.

Hormis des cas particuliers (graves problèmes de santé, réelles difficultés à se déplacer pour aller au bureau., période transitoire et limitée dans le temps liée par exemple à une mobilité géographique, etc.), un certain nombre d’entreprises ne souhaitent pas encourager la pratique du télétravail permanent à domicile. Ceci en raison des risques d’isolement du salarié vis-à-vis du collectif de l’entreprise et de son environnement de travail.

Afin de limiter ces risques d’isolement social, il est recommandé que le salarié passe au minimum une journée par semaine au siège de son entité, sauf cas particuliers.

Il existe toutefois des entreprises dont l’organisation repose entièrement sur le télétravail et l’acceptation de cette organisation fait partie des critères de recrutement. Il s’agit en général de petites ou moyennes structures.

Le travail à domicile " complémentaire "

Cette forme de travail à domicile est intimement liée au travail nomade. Elle concerne en particulier les salariés exerçant une partie importante de leur activité hors de l’entreprise ou du site abritant leur bureau : vendeurs, techniciens d’intervention, consultants, etc. Ils peuvent souvent gagner un temps précieux en évitant le passage au bureau avant ou après un rendez-vous.

Dans le travail à domicile complémentaire, on commence par exemple sa journée chez soi avant de se rendre à un rendez-vous en milieu de mâtinée, ou bien on rentre plus tôt après une réunion sur un site éloigné de son bureau mais proche de son domicile.

A la maison, on prépare les dossiers de la journée, on fait le compte-rendu de la dernière réunion ou visite client, on prend connaissance de ses messages électroniques ou vocaux, ou on s’attelle à un projet ou une note qui demande de la concentration.

Le travail à domicile " en débordement "

Qui n’a jamais été " charrette " au point de devoir boucler un projet en dehors des heures de travail, le soir ou le week-end, à la maison ? A qui n’est-il jamais arrivé d’emmener un dossier ou une note en quittant le bureau, afin de pouvoir lire à la maison ce qu’on n’a jamais vraiment le temps de lire au travail ?

Dans ces situations, le travail à domicile sert à absorber une charge qui ne peut l’être pendant le temps de présence au bureau. Il peut aussi permettre de rentrer chez soi plus tôt pour profiter de la famille, quitte à finir son activité une fois que les enfants sont couchés.

Surtravail consenti et assumé, ou simple mode de planification de son activité, le travail "en débordement " est un phénomène que connaissent notamment les cadres, qui doivent parfois adapter leur emploi du temps au plus juste pour réaliser les missions qui leur sont confiées.